Boina Said Boina (Association Mangrove Environnement)


Certains se contentent de rêver au monde de demain, Boina Said Boina agit pour le rendre meilleur. Le directeur de l’Association Mangrove environnement se consacre aujourd’hui à 100% à la préservation de cet écosystème fragile à Mayotte. 

Lorsque Boina Said Boina revient à Mayotte en 2014 c’est le choc. La forêt de palétuviers de son enfance va mal, très mal et si rien n’est fait, bientôt, il ne restera plus rien de ce petit bout de verdure entre deux eaux. 

En 2015, il crée l’association Mangrove environnement, dont il restera le président jusqu’en 2020. En 2021, il quitte son emploi pour se consacrer entièrement à sa passion pour la nature et devient le directeur d’AME.

Avec son association, il multiplie les actions dans la mangrove de Tsimkoura. Reboisement, sensibilisation, apiculture, location de kayaks et visite à la rame. Cet ancien maitre-chien redouble d’imagination pour préserver et faire découvrir la forêt qu’il chérit tant. “Je n’aurais jamais pensé faire de cette activité mon métier. Plus j’en apprends sur la mangrove et plus cela me motive à protéger cet écosystème complexe. C’est un trésor, un monde magnifique qu’il faut préserver”, s’exclame t-il.

Grâce à sa persévérance et ses diverses actions, Boina Said Boina a réussi aujourd’hui à embaucher quatre personnes, toutes titulaires d’un diplôme de moniteur de kayak. Son activité sportive lui permet à la fois de payer ses employés tout en faisant connaître et reconnaître l’importance de la préservation de l’environnement à Mayotte.   

Passionné par son métier, Boina Said Boina ne compte pas s’arrêter là. Dans 5 ou 10 ans, il espère redonner à la mangrove sa beauté d’antan, mais aussi rendre ce milieu attractif, créer de l’emploi grâce à l’agrotourisme, développer l’apiculture en mangrove et multiplier les actions de sensibilisation auprès du grand public.